1. Accueil
  2. Accueil
  3. (CAPH) Aymeric Robin : « Retrouver le courage de la loi de 1905 »
AccueilTerritoire

(CAPH) Aymeric Robin : « Retrouver le courage de la loi de 1905 »

En amont du Conseil communautaire de la Porte du Hainaut ce lundi 18 janvier, Aymeric Robin a voulu commenter quelques délibérations structurantes. L’une d’entre elles évoque la prochaine convention « Politique de la Ville » à l’aulne de sa mise en ouvre avec ses partenaires, le soutien à l’investissement public local tout comme l’investissement privé sans oublier la lutte contre certains comportements déviants.

Aymeric Robin : « Soutien des projets communaux ambitieux »

En prélude au Conseil communautaire de la Porte du Hainaut, le Président Aymeric Robin souhaite faciliter la vaccination, sensibiliser sur l’importance de la vaccination, mais également respecter le consentement du citoyen. « A titre personnel, je me ferai vacciner quand ce sera mon tour ! ».

En 2020, les agglos du Valenciennois ont porté le fer pour soutenir les entreprises de proximité, notamment la Porte du Hainaut avec une enveloppe d’1 millions d’euros au printemps, puis une fois encore environ 1 millions d’euros déblocable début janvier 2021. « On observe que notre territoire très industriel à mieux résister qu’au niveau national. Bien sûr, certains secteurs de proximité sont en souffrance, il y a une véritable inquiétude. De notre coté, on ne sait pas jusqu’à quand nous pourrons soutenir ces entreprises. Pour autant, nous souhaitons nous concentrer sur le développement des Zones d’Activités, mais également la rénovation des logements, et plus globalement au soutien des projets communaux ambitieux », commente le Président de la Porte du Hainaut.

Equité communautaire

Dans le prochain budget communautaire, un point a déjà été validé par la majorité des élus. Celui d’un passage d’une égalité à une équité dans le reversement de la solidarité communautaire. « Il y a un besoin d’équité dans le versement de l’aide communautaire, il faut coller aux besoins réels. Nous sommes en phase de réflexion sur les critères fiscaux que nous allons appliquer pour cette nouvelle répartition », précise Aymeric Robin. Le président acquiesce qu’il y a eu une réflexion sur la taxe sur les jeux (Casino Saint-Amand), voire la taxe de séjour, mais que ces « pistes n’ont pas été retenues », poursuit-il.

Radicalité… un choix partenarial !

Compte tenu d’un retard à l’installation des élus communautaire, tous les programmes communautaires sont décalés. « La fin du programme « Politique de la Ville » en 2021 est repoussée en 2022, et nous serons donc sur un volet 2022/2026 », précise Aymeric Robin. Le montant de cette  enveloppe « Politique de la Ville » s’articule comme suit, 1,3 millions CAPH, 1,3 millions ETAT, 240 000 € pour la région à travers une programmation annuelle de crédits spécifiques de 9 millions d’euros.

Parmi les thématiques fléchées en phase avec une prochaine loi « contre le séparatisme », la lutte contre « la radicalité religieuse », notamment islamiste est clairement fléchée pour la CAPH et ses partenaires. « Avec ce nouveau programme « Politique de la Ville », nous aurons des outils d’investigation sur les réseaux financiers de certaines associations. A ce titre, nous saurons plus rigoureux sur les subventions publiques accordées, tant sur les discriminations que sur le radicalité religieuse », poursuit-il.

De manière concomitante, la loi sur « le séparatisme » sera étudiée, et d’évidence très débattue à l’Assemblée nationale sur de nombreux volets. Pour autant, elle pourrait répondre sur le terrain, comme cette délibération « Politique de la Ville », sur la mise en lumière des modèles économiques de certaines écoles. Evidemment, personne n’a oublié le conflit juridique entre la mairie de Raismes, et une école associative non conventionnée sur la dite commune. La municipalité a été déboutée concernant toutes les procédures engagées à l’endroit de la dite association.

Le Président de la CAPH met en exergue le fait que ce programme ” est partagé avec les autres institutions, c’est un choix partenarial. Nous voulons tous plus de lisibilité sur ce sujet avec des outils adaptés. Il faut retrouver le courage de la loi de 1905, les choses étaient parfaitement claires”.

Le décrochage scolaire constitue également une thématique prégnante du programme « Politique de la Ville » 2020/2026. Bien sûr, les quartiers prioritaires sont fléchés, hors cadre de l’éducation nationale, avec un poids démographique conséquent des villes de plus de 10 000 habitants comme Denain, Douchy-les-Mines, et Raismes.

« bataille psychologique de l’attractivité économique », Aymeric Robin

L’horizon 2021 sur le volet développement économique promet quelques nouvelles pépites sur ce territoire. Outre l’arrivée de l’entreprise Lesaffre sur le site des Pierres Blanches à Denain, l’entreprise Dickinson, mais également GIFI, sans oublier le repositionnement de « LOG ». « Ces nouvelles installations vont générer 1 000 emplois sur notre territoire. Je pense que nous avons gagné la bataille psychologique de l’attractivité économique », souligne le président de la Porte du Hainaut.

Un constat basé sur des paramètres tangibles « avec une géolocalisation économique optimale du Valenciennois. Ensuite, les entrepreneurs savent que sur notre territoire, il y a une main d’oeuvre compétente, disponible, et qui a envie de travailler. Notre réputation de besogneux n’est pas à faire », ajoute Aymeric Robin.

Concours Europan

Parmi les autre sujets prioritaires, le renouvellement urbain, dont le coeur du moteur s’inscrit dans le programme d’Etat RBM (Rénovation du Bassin Minier) signé le 07 mars 2017, sera une donnée tangible durant cette décennie.

Dans cette optique, la Porte du Hainaut s’est inscrit au Concours Europan sur la thématique « Villes vivantes ». Le thème de cette 16ème édition vise à développer des projets et processus créatifs pour régénérer les milieux habités. Si un trait architectural moderne apporte un supplément d’âme à une rénovation du Bassin minier programmée au long cours sur les volets paysagers, urbains, et énergétiques, c’est tout bonus !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu