1. Accueil
  2. Accueil
  3. Le torchon brûle… déjà entre Alstom et Bombardier
AccueilTerritoire

Le torchon brûle… déjà entre Alstom et Bombardier

Le moins que l’on puisse dire est que les choses n’ont pas traînées. A peine la transaction bouclée entre le numéro 2 du ferroviaire et la numéro 4 du secteur, Alstom renonce au à l’offre remportée par Bombardier le mois dernier concernant le renouvellement des rames du RER B.

48 heures après la reprise… !

Cette prise de position n’a pas manqué de faire bondir Valérie Pécresse, la Présidente de la région île-de-France, en lice pour une réélection à la présidence régionale. A ce titre, notamment, elle ne peut laisser se dégrader cette situation tant le sujet de la mobilité est central dans la politique de transport public sur la région parisienne. Un dossier explosif s’annonce avec un combat entre le nouveau d’ordre Alstom et l’Autorité Organisatrice de Mobilité en île de France. Le soupçon et le doute s’installent entre les équipes de Bombardier et Alstom sur les tenants et aboutissants de cette offre pour le renouvellement du RER B… !

A tel point que les syndicats demandent (déjà) un arbitrage du Ministère des transports. Alors que l’affichage semblait favorable au Made In France, même si l’actionnaire majoritaire demeure en l’espèce un institutionnel canadien https://www.va-infos.fr/2021/02/02/alstom-rachete-bombardier-transport-avec-un-actionnaire-majoritaire-canadien/, ce différent pourrait polluer les prochains mois sur le marché du ferroviaire où la commande publique, française ou étrangère, demeure le moteur principal du secteur ferroviaire français.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu