1. Accueil
  2. Accueil
  3. (HBCSA) Remonter au plus tôt
AccueilAmandinois

(HBCSA) Remonter au plus tôt

La saison 2020-2021 a été particulière : matchs à huis clos, règles du championnat modifiées en cours de saison et une descente malgré un appel au CNOSF. Place à la saison 2021-2022 : la Présidente Sophie Palisse est prête à rebondir et garde de l’ambition pour le club amandinois. En compagnie du nouveau duo d’entraîneurs et de la capitaine Marion Malina, elle a présenté, avec dynamisme et humour, leur projet. Ensemble ils comptent bien surfer sur la double médaille d’or olympique (garçons et filles) lors des Jeux Olympiques : le hand est un sport qui gagne !

« Rester en D2… ça ne serait pas une catastrophe, mais pas non plus l’extase », Sophie Palisse

Elle n’est pas du style à ressasser le passé, Sophie Palisse le dit « le projet est ambitieux, le club va de l’avant. Nous avons encaissé la saison passée, c’était une saison compliquée pas que sportivement. Le championnat a été à son terme non sans mal. Nous allons relever nos manches, le travail c’est la marque de fabrique du club. En descendant en D2, c’est deux fois plus de travail. Nos ambitions c’est de prendre un match après l’autre, c’est gagner. Avec le statut VAP (Voie d’Accession au Professionnalisme), nous pouvons accéder administrativement en D1. Nous ne prenons pas un statut VAP pour faire tapisserie. Il y a deux autres clubs avec ce statut. Toutes les équipes vont être dangereuses, nous ferons un point fin novembre, ce sera la trêve internationale, nous verrons où nous nous situons. Nous avons également de l’ambition pour l’équipe réserve qui vise la Nationale 1 ». Le club veut se structurer sportivement avec le centre de formation qui s’étoffe et des compétences renforcées dans le staff technique.

« L’équipe a été remaniée, les cadres sont maintenues, nous jouons la carte jeunesse. Rester en D2 ça ne serait pas une catastrophe mais pas non plus l’extase. Rester en D2 ce n’est pas l’objectif du club », déclare une Présidente qui met les points sur les i.

« Quand vous descendez il y a le coup de bambou. Personnellement j’ai fait très vite le deuil de ce qui s’est passé. Je pense qu’il faut rebondir très vite en prenant en compte ce qui a été moins bien. Il y a une part d’aléatoire dans le sportif, ça il faut l’entendre. Notre job c’est de laisser le moins de marge possible à l’aléatoire et nous sécurisons le projet. Ce qui peut être sécurisé doit l’être ».

Le staff : Félix Garcia et Aurélien Locatelli

C’est l’espagnol Félix Garcia qui sera l’entraîneur principal, il a signé pour deux ans. Il était précédemment coordinateur sportif à Balonmano Nava (Espagne). Formé en au club de Balonmano Alcobendas, il a fait ses armes à Nantes en tant qu’entraineur adjoint. Depuis 2019, le quadragénaire est également entraineur adjoint de la sélection féminine sénior de République Tchèque où il entraine une certaine Marketa Hurychova.

Le choix du coach ? « par hasard » réplique la présidente, « non je rigole pourquoi Félix ? Il a l’expérience de la D1 et une expérience internationale. Il est communicant, il est beaucoup dans l’échange. Le recrutement n’a pas été fait au hasard. Le staff est raccord aux valeurs du club travail, confiance, solidarité ».

C’est la première expérience en tant qu’entraîneur principal en France pour l’Espagnol. « Saint-Amand est un club qui veut grandir. J’ai trouvé en arrivant une petite famille qui travaille bien ensemble. Pour être une équipe forte du championnat, il faut mettre l’accent sur la défense. Nous devons avoir un jeu rapide, profiter de notre montée de balle, se faire plaisir ». Concernant l’attaque l’entraîneur est précis, il la veut « collective », donner un rôle aux ailières et pivots et inciter toutes les joueuses à créer et marquer. « Nous nous sommes préparés en rencontrant des équipes fortes (3 défaites, 2 victoires) ».

L’entraîneur adjoint et le responsable du centre de formation c’est Aurélien Locatelli, « Saint-Amand a su attirer de bonnes joueuses avec un fort potentiel au centre de formation, c’est intéressant. Ces jeunes joueuses sont en équipe réserve et certaines en pro aussi. Arriver dans un club ambitieux c’est ce qui me botte. Je n’ai entendu que des choses positives sur Félix. Les joueuses m’ont bien accueilli, j’ai ma place, Félix et moi sommes complémentaires ».

Premier match ce samedi 28 août à Vaulx en Velin

Marion Malina, la capitaine, entame sa 9e saison sous les couleurs amandinoises. « Nous sommes prêtes, il y a un peu de stress chez certaines, mais l’envie est là, nous avons hâte de commencer le championnat. Le nouvel entraîneur nous demande une circulation de balle plus rapide, une projection plus vite sur le jeu rapide. Depuis 15 juillet nous travaillons ensemble. Je compte apporter mon expérience, jouer un maximum de matchs sur toute la saison. Je souhaite aussi transmettre aux plus jeunes la combativité, ne rien lâcher sur le terrain. Mon objectif avec cette équipe c’est de bien jouer ensemble, prendre un maximum de plaisir et s’éclater sur le terrain ».

L’entraîneur Félix Garcia le sait : « samedi le match sera très difficile, non seulement c’est le premier mais aussi nous n’avons pas trop d’infos sur l’adversaire et en plus c’est à l’extérieur. Les filles sont bien préparées physiquement et mentalement ». Allez une victoire pour se mettre en confiance ?

Anne Seigner

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu