1. Accueil
  2. Accueil
  3. Sur Raismes, La Maison des Associations prend vie !
AccueilAmandinois

Sur Raismes, La Maison des Associations prend vie !

Située sur le Grand Place de Raismes, une ancienne maison d’habitation s’est transformée en nouveau lieu d’accueil du tissu associatif déjà très riche sur Raismes, et sur l’ensemble du Valenciennois. Autre fait du jour, la signature d’une convention entre la commune et le réseau PIVA, un outil d’informations de premier plan pour les usagers de la loi de 1901 (visuel Fabien Roussel, Séverine Rondel, et Aymeric Robin).

Aymeric Robin : « 96 associations sur la commune de Raismes »

Très atteint par la Covid, le tissu associatif français a pris de plein fouet cette mise entre parenthèse de cette institution française, unique en Europe. En effet, outre le volet financer, la désaffection des bénévoles est massive et palpable. « Nous avons maintenu nos subventions, et aujourd’hui nous inaugurons un nouveau lieu d’accueil pour notre tissu associatif. Nous avons 96 associations sur la commune de Raismes avec la plus ancienne, l’union colombophile en 1901, l’harmonie municipale en 1936 (l’association des pêcheurs en 1943), les anciens combattants en 1945, le basket en 1946. Notre dynamique associative se porte bien », indique le maire de la commune, Aymeric Robin.

Située au 62 Grand Place à Raismes, le rez-de-chaussée de cette ancienne maison d’habitation est dotée de bureaux. Il y a d’abord un espace d’accueil pour les associations sportives, les conventions, les problèmes administratifs, etc. Ensuite, vous avez deux bureaux « nomades avec des outils informatiques, une connexion internet… Ce sont des bureaux destinés aux associations sans espace de rendez-vous, de réunion, etc. ! Enfin, vous avez une salle de réunion avec 19 places », précise le maire.

« Éviter l’isolement des dirigeants associatifs », Séverine Rondel

Autre particularité de cette journée, cette Maison des Associations fera partie du réseau PIVA ( Points d’informations à la Vie Associative). Il existe 11 sites PIVA dans le Valenciennois, identifiée comme premier relais d’informations aux associations. « A travers ce réseau, les dirigeants ne seront plus isolés, les responsables de cette MDA pourront répondre à toutes les questions grâce au réseau PIVA. Il y a 11 sites PIVA sur le Valenciennois dont l’association étudiante de l’Université Polytechnique Hauts-de-France, et un site « PIVA plus » en capacité de réaliser des formations, voire des accompagnements plus poussés des dirigeants d’une association. C’est l’association STAJ basée rue de Mons à Valenciennes sous la direction de Medhi Rouiti », commente Séverine Rondel, la déléguée départementale vie associative du réseau PIVA dans le Nord, et représentante de l’Etat.

Salle de réunion de la MDA à Raismes

Sur le Nord, le tissu associatif est, sans surprise, extrêmement imposant. Près de 45 000 associations avec plus de 600 000 bénévoles sur ce département, ces chiffres dimensionnent l’importance de l’impact de la vie associative sur notre quotidien dans tous les domaines, sportif, culturel, social, et tant d’autres. « Nous travaillons en co-partenariat avec la Maison des Associations de Tourcoing, c’est notre volonté de collaborer avec avec des acteurs de terrain », Séverine Rondel.

« C’est une richesse institutionnelle pour notre pays », Fabien Roussel

Présent à cette manifestation, le député de la 20ème circonscription, rappelle cette particularité française. « C’est unique en Europe, peut-être dans le monde. C’est une richesse institutionnelle pour notre pays. Nous avons environ 1,5 millions d’associations pour près de 17 à 18 millions de bénévoles. Ils contribuent à la vie de notre société. Ils sont indispensables à notre pays », commente le député.

Salle d’accueil de la MDA

Sur leur fonctionnement, il faut rappeler que les seules institutions à financer les associations sont la commune et le département, mais également « l’ancienne Réserve parlementaire. En 2017, elle a été remplacée par deux fonds, l’un sur l’aménagement, et l’autre le FDVA pour les associations. Le problème est qu’il faut un BAC +12 pour remplir un dossier pour une association. J’ai demandé au Gouvernement une simplification de ces formalités, elle a eu lieu, mais ce n’est pas suffisant. A Raismes, si PIVA est là. Tout va bien, car ils vont aideront à remplir ces fameux dossiers », indique Fabien Roussel.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu