1. Accueil
  2. Accueil
  3. Laurent Degallaix, référent Hauts-de-France du parti politique « Horizons »
AccueilValenciennois

Laurent Degallaix, référent Hauts-de-France du parti politique « Horizons »

L’horizon s’éclaircit dans le paysage politique sur le Valenciennois à quelques mois de la Présidentielle. En effet, après une fin d’année 2021 particulièrement compliquée pour le maire de Valenciennes, il est promu comme « Référent » Hauts-de-France au sein du nouveau parti Politique lancé par Edouard Philippe dans la mouvance de la majorité présidentielle… (document bas de page).

Rétro politique J-25…

Certes, la délibération du 30 novembre 2021 était au calendrier municipal, mais l’annonce de la suppression des deux formations musicales historiques fut assortie d’un vent d’indignation violent et inattendu. Logiquement, l’opposition politique, mais plus encore les anciens Directeur du Conservatoire, que l’on ne peut taxer de militants politiques, comme Bernard Carlosema et Jean-Marie Gibellini ont soufflé fort sous les fenêtres de l’Hôtel de Ville https://www.va-infos.fr/2021/11/29/valenciennes-dissolutions-de-valetiana-orchestra-et-octuor-a-vent/. Le ton moins agressif du maire de la ville-centre en Conseil municipal mettait en exergue l’embarras de l’édile bien au delà de l’environnement politique stricto sensu.

Le temps où Laurent Degallaix collait des affiches pour la candidature de Xavier Bertrand aux régionales contre le candidat LREM, une époque très très lointaine (juin 2021)

Ensuite, le jeudi 02 décembre 2021, Xavier Bertrand est recalé au 1er tour de la primaire du parti « Les Républicains » contre toute attente. Il finit 4ème, un camouflet pour tous ses supporters, Valérie Létard, mais également le maire de Valenciennes qui lui collait ses affiches pour l’élection régionale en juin 2021 (visuel). Effectivement, la politique du « Et en même temps » permettrait au maire de Valenciennes de compter sur l’élection d’Emmanuel Macron afin de récupérer un poste au Gouvernement via un canal comme le nouveau parti « Horizons » fondé par Edouard Philippe ; et en même temps, l’élection de Xavier Bertrand, comme Président de la République, aurait permis sa présence dans un gouvernement de rassemblement. Le temps a coulé et cette marque de confiance du parti « Horizons » grave dans le marbre un choix politique jusqu’ici peu assumé par le maire de Valenciennes, car on se souvient qu’il ne faisait pas partie des 600 maires signataires en faveur du Président Emmanuel Macron, mais ça c’était avant le résultat de la Primaire du 02 décembre 2021 chez Les Républicains… 

Puis expliquant aussi ce fait politique ci-dessus, révélé dans ce journal, Pascal Coupez est choisi comme référent de Valérie Pécresse dans le Valenciennois pour cette campagne Présidentielle, un camouflet pour Salvatore Di Vita, le secrétaire territorial du Parti LR et adjoint en charge de la sécurité au sein du Conseil municipal de Valenciennes, c’est un signe politique de défiance grandeur nature envoyé par la candidate officielle du parti « Les Républicains » (https://www.va-infos.fr/2021/12/06/pascal-coupez-valerie-pecresse-va-profiter-dune-dynamique/).

Enfin plus local, l’annonce pour le moins précipitée d’une heureuse nouvelle pour le Centre Hospitalier de Valenciennes fut encore un moment de confusion, on pourrait presque parler d’une certaine précipitation en la matière. Le sujet n’est pas que l’hôpital public de Valenciennes ne le mérite pas, mais le fait d’annoncer des avancées qui n’existent pas encore fait naître de faux espoirs vite douchés par un démenti de l’ARS (Agence Régionale de Santé) tant sur le volet financier, que sur les thématiques de soins, sujet très bien relaté dans la Voix du Nord https://www.lavoixdunord.fr/1112549/article/2021-12-11/hopitaux-laurent-degallaix-rouvre-la-guerre-public-prive-dans-le-valenciennois?utm_medium=Social&utm_campaign=echobox_valenciennes_denain&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR2qo2USlLnvcQiygou40gzFoXckO9FSbPW1JeGLQfaiJ_TGFPf7yqOICfw#Echobox=1639236268

La différence entre l’ARS et un promoteur, voire partenaire, est que l’édile de Valenciennes ne peut pas lui passer une soufflante pour accélérer le temps, comme il a lui même l’habitude de le mentionner à chaque inauguration s’excusant auprès de l’architecte et de tous les intervenants. En l’espèce, même en mode diplomatique, l’ARS remonte les bretelles du maire de Valenciennes sans autre forme de procès, l’arroseur arrosé, car avec humilité et ambition, la réponse de l’ARS par messagerie interposée est cinglante. Oui, les indicateurs de santé sont exécrables depuis 25 ans dans le Valenciennois et les bonnes nouvelles arriveront pour le CHV dans le cadre d’une gestion publique de santé ordonnée. Enfin, le CHV est l’Hôpital public de référence au sein du GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) du Grand Hainaut comprenant les 12 établissements publics de santé de ce territoire, et le moins que l’on puisse dire est que la colère gronde dans les rangs !

Une éclaircie locale tout de même en fin d’année 2021 pour l’édile avec le lancement officiel des travaux du cinéma de Centre-ville. Bien sûr, la Covid a plombé l’engagement des travaux, mais plus encore une validation du financement, et des subventions associées, obtenue seulement au mois de novembre 2021. Le temps fut long, mais ne boudons pas ce plaisir d’un cinéma en centre-ville dès 2023 si tout se passe comme prévu. Comme quoi, l’installation d’un complexe en 1995 a généré un enterrement en première classe des 4 cinémas existants dans Valenciennes, et contraindre les Valenciennois à une très très longue attente https://www.lobservateur.fr/valenciennois/valenciennes/2021/12/20/valenciennes-a-quoi-va-ressembler-le-futur-cinema-larsenal/?fbclid=IwAR3LuLu_2YeXDOLpsDDWbsJpGAMPP0GPzsBMRNpMDa6FR9u810xmAdJH52A

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu