AccueilTerritoire

(SIMOUV) Une nouvelle « aire » du partage de la mobilité

Le comité syndical du transport dans le Valenciennois a présenté son rapport d’activité 2023, une année particulière avec la mise en oeuvre du nouveau plan de circulation sur le réseau de transport public partagé. Ensuite, la politique de développement des aires de covoiturage prend forme avec plusieurs projets en cours.

Un milieu de mandature pour une nouvelle mobilité

Cette année 2023 a été extrêmement dense pour le réseau de transport public du Valenciennois. Evidemment, l’arrivée du nouveau délégataire au 01 janvier 2023 s’est accompagnée d’une nouvelle offre de transport publique proposée par ledit KEOLIS avec son déploiement le 08 juillet 2024.

Ensuite, d’autres opérations structurantes ont émaillé cette année 2023, post covid : un nouveau parcours en navette gratuite, cette fois électrique, sur la ville de Valenciennes à travers le fameux Cordon n° 3, mais aussi un parc à vélo sur la Gare SNCF de Saint-Amand-les-Eaux, sans oublier une station public/privé en carburant BioGNV sur le site du SIMOUV et de Transvilles (marque commerciale du transport public) à Saint-Saulve. Sur ce dernier point, d’autres initiatives ont été prises sur le Valenciennois avec notamment l’installation de l’entreprise Proviridis.

Sécurisation du transport public

Evidemment, la lutte contre la fraude et la sécurité des personnes transportées constituent deux axes majeurs pour un transfert modal plus important sur le Valenciennois. A ce titre, deux actions sont validées par le SIMOUV. Premièrement, une action coordonnée des Polices municipales de Valenciennes, Aulnoy-lez-Valenciennes et Marly, à travers une signature avec le délégataire, où « les agents municipaux pourront intervenir aux abords du tramway et des bus (les quais), mais également dans le transport collectif (tramway + bus). Par contre, ces derniers devront rester sur leur territoire communal », commente Guy Marchant, le président du SIMOUV. Deuxièmement, une autre convention, toujours avec le délégataire, va muscler la sécurité sur son réseau, et notamment « durant l’accompagnement des agents de contrôle des titres. Nous avons eu la validation du Sous-Préfet de Valenciennes », précise-t-il.

Déploiement des aires de covoiturage

Trois dossiers structurants étaient au menu de ce comité syndical du transport public dans le Valenciennois. Tout d’abord, une aire de covoiturage sur la commune de Saultain, assez proche de l’UPHF, au carrefour multi-directionnels vers Querenaing, Artres, Somain… « Cette aire de covoiturage est stratégique, elle bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle », souligne le Président. En effet, avec 45 places sur 2 300 M2, ce parking dédié au covoiturage devrait trouver rapidement son public dès sa mise en route.

Ensuite, toujours dans le covoiturage, le SIMOUV réalise sur la commune d’Hasnon un parking de 44 places de covoiturage. « Ce site est localisé à 50 mètres de l’autoroute », précise Philippe Roulet, responsable des travaux pour le SIMOUV. Ce dernier rappelle un vécu sur le premier projet concret, celui de Rosult, où un résultat tangible existe : « Depuis son ouverture, nous sommes passés de 25 places à 70 places par jour ». 

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires