La Boxe Thaï prend du volume sur le Valenciennois. La meilleure illustration de cette nouvelle dimension est la 3ème édition du Gala GO Fight, salle Dumont à Marly ce samedi 28 janvier. Attention les yeux, le haut niveau du Muay ThaÎ , c’est ce week-end !

Tout commence au club

xerra

Une ceinture européenne WBC est en jeu ce samedi 28 janvier

Un tel événement ne sort pas de terre sans une base solide. Et ce socle fut la création d’une nouvelle association sportive, un club de Muay Thaï sur Marly sous l’impulsion d’Anthony Xerra. Champion reconnu dans sa discipline, il a donné l’impulsion nécessaire à cette création ex nihilo. «C’est notre 4ème saison. En quelques années, cette association sportive a atteint 150 adhérents, avec pas moins de 40 femmes. Il est important de préciser que 80% à 90% des pratiquants s’inscrivent dans une activité loisir. Pour entourer ces apprenants, nous avons une équipe d’encadrants ; Isabelle Caffenne et Nicolas Jacobee pour les enfants et David Ducornet, Thierry Roland et moi même pour les adultes», explique Anthony Xerra.

Bien sûr, la compétition demeure une émulation importante, voire fondamentale pour la dynamique globale d’un club sportif. «Nos compétiteurs sont invités dans des galas régionaux voire nationaux, et même aujourd’hui à l’international avec Salahdine Ait Naceur», explique Anthony Xerra.

Gala de niveau international

Biagio Di Petrantonio et Salahdine Ait Naceur

Biagio Di Petrantonio et Salahdine Ait Naceur

Avec 10 combats, aucun ne sera amateur, mais que des combats semi-pro ou pro, cette manifestation adopte un format plus compact que l’édition 2016. Ainsi, les organisateurs ont souhaité mettre en valeur chaque opposition. «Initialement, nous voulions bâtir un gala autour de la ceinture européenne WBC (-de 61, 3 kg). Ensuite, Salahdine Ait Naceur a repris le chemin de l’entraînement sur Marly et ce fut une belle opportunité pour notre club… », indique Anthony Xerra. Inévitablement, le retour sur le circuit d’un ancien champion du monde, 31 ans, amène un éclairage de premier plan «nous avons reçu de nombreuses invitations à l’international», ajoute Anthony Xerra.

Logiquement, un des 2 combats verra s’opposer Salahdine Ait Naceur à un champion thaïlandais, WannaÏ. «Cette rencontre a pu avoir lieu grâce au président de la Fédération belge de Muay Thaï, M.Tong», précise l’entraîneur de Marly. Ensuite pour la ceinture européenne WBC, Madani Belhadad, du club de Beuvrages, sera opposé à l’italien Lucas Roma. C’est un autre combat de très haute qualité.

Justement, ce niveau de compétition est assez rare sauf galas sur Paris, Lyon, et Marseille. C’est pourquoi, cette manifestation est parfaitement identifiée, sous la tutelle de l’AFMT (Académie Française de Muay Thaï ) et de la très reconnue association multi-sports, ASPTT.

Les combattants proviennent de Belgique, d’Italie, des Pays-bas, de Thaïlande et de France bien sûr. Outre Salahdine Ait Naceur et Madani Belhadad, d’autres combats sont au programme ! Notamment Aurélien Houdart VS le belge Julien Holvoet, Kevin Kviev (élève de Jérome Le Banner) VS contre Mathieu Colomval, il y a une grande variété dans les catégories de combattants, des poids légers aux poids lourds.

«L’organisation est très lourde, mais nous pouvons compter sur de nos nombreux partenaires dont la ville de Marly au premier rang», ajoute Anthony Xerra. Les autres partenaires 2017 sont : Mutuelle Just, Swiss Life, Idéal Taux, Fourre Lagadec, Le Président, Simply Market, MTC, Garage Mercedes, Rapid Pare Brise, Ocad et Val’Invest.

Dès 18h, ce samedi 28 janvier, salle Dumont à Marly, c’est l’endroit où vous devez vous trouver. Curieux ou initiés, le spectacle sera au rendez-vous !

Publié par Daniel Carlier le 23 janvier 2017
Anthony Xerra Boxe Thaï GO Fight 3 Muay Thaï
GO Fight monte en puissance ce samedi 28 janvier à Marly
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email