Le timbre a sa fête chaque année. C’est l’occasion de célébrer la philatélie par les passionnés et les curieux durant un week-end. Ce cru 2018 de la Fête du Timbre fut d’une diversité très prometteuse pour la future exposition régionale dès l’automne prochain.

Daniel Savignat : « Le plaisir de collectionner des timbres »

Daniel Savignat, président du CPV

Au sein de l’hôtel de ville de Valenciennes, la Fête du Timbre a mis en exergue les différentes disciplines autour de la philatélie, la cartophilie, la numismatique, mais également la maximaphilie. « Pour une exposition, il y a un travail associatif important en amont, mais c’est avant tout le plaisir de collectionner des timbres qui compte. Je remercie, comme chaque année, la Poste de Valenciennes. La Poste avance. Nous devons nous adapter pour un partenariat équitable », explique Daniel Savignat.

Pour sa part Fabienne Delvaux, directrice du secteur de la Poste de Valenciennes, confirme l’engagement de cette entreprise, aujourd’hui privée, auprès du Club Valenciennois de la Philatélie. « En 2018, la Fête du Timbre fête ses 80 ans dans 103 villes françaises », souligne-t-elle.

Stand de la Poste à la Fête du Timbre 2018

En présence des élus comme la député Béatrice Descamps, des Conseillers départementaux Geneviève Mannarino et Yves Dusart, et bien sûr le maire Laurent Degallaix. « Cette fête du Timbre fait partie intégrante de notre agenda festif. Au fil des années, cette manifestation est devenue un événement culturel incontournable pour la ville de Valenciennes »,  commente le premier magistrat.

En hommage à la thématique sur « le Timbre prend la route », la nouveauté fut la présence de 7 Alpines devant la façade de l’Hôtel de Ville grâce à la participation « du club des passionnés d’Alpine », souligne le président du CPV.

Anticiper octobre… au maximum

Pour cette édition 2018, cette manifestation a eu l’honneur de la présence du président national de l’association de Maximaphilie, Nicolas Cuzol. Plusieurs panneaux de cette spécialité étaient en place pour cette Fête du Timbre très prisée. Une carte postale, un timbre, un seul lieu, voilà les 3 ingrédients concordants et obligatoires pour un maximaphile.

Nicolas Cuzol, président de l’association de maximaphilie

« Nous avons près de 300 membres en France. L’aspect visuel attire beaucoup les plus jeunes », explique le président. Afin de développer cette spécialité, chaque année  » nous participons à une manifestation en province ou à Paris sans compétition. Le président du club de Valenciennes (Daniel Savignat) s’est porté de suite candidat pour nous accueillir en octobre. La thématique choisie-Il était une fois- sera très large », ajoute-t-il.

En effet, au mois d’octobre 2018, la salle Pierre Richard à Valenciennes va recevoir « une compétition philatélique Hauts-de-France, car nous accueillerons la Picardie en plus des clubs du Nord Pas-de-Calais », commente Daniel Savignat. En sus de cette exposition en mode compétition, la maximaphilie sera très présente à Valenciennes. « C’est un échauffement ce week-end », lance à la cantonade Laurent Degallaix, le maire de Valenciennes.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 11 mars 2018
Daniel Savignat Fête duTimbre Valenciennes
Le timbre comme une passion éternelle
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email