Hier après-midi, 70 personnes ont vécu un moment unique. Le 04 avril 2018, elles sont devenues des citoyennes françaises à part entière à travers une cérémonie conduite par le Sous-Préfet de Valenciennes, Christian Rock (visuel du Grand Salon de la Sous-Préfecture archicomble).

(Visuel Christian Rock, Pierre-Michel Bernard, maire d’Anzin, et un heureux bénéficiaire d’un décret de naturalisation)

Le choix d’un nouveau drapeau

Laurent Degallaix, maire de Valenciennes,  a participé à cette cérémonie

Cette cérémonie est la conclusion d’un long parcours, mais également un travail imposant pour les services de l’Etat de proximité. En effet, l’instruction d’un dossier de naturalisation dure entre 8 et 14 mois.« Chaque dossier de naturalisation est un cas individuel. Il est nécessaire de détenir un titre de séjour durant au moins 5 années. La plupart du temps, ces personnes sont présentes depuis une dizaine d’années, intégrées socialement etc. », explique Christian Rock.

En discours liminaire, le SouPréfet a revisité les nouveaux droits et les nouvelles obligations d’un citoyen français. « Chaque personne bénéficie de ses droits civiques. Il est éligible.  Adhérer à la République, c’est aussi adhérer à ses valeurs. Liberté, égalité, fraternité, mais en plus la laïcité (inscrite dans la constitution). En devenant citoyen français, il devient également un citoyen européen », poursuit Christian Rock.

L’Etat de proximité

Ensuite, chaque personne a reçu son décret officiel de naturalisation, l’émotion était palpable pour chacun des bénéficiaires. Seul, en couple, voire en famille, tous les profils en provenance de nombreux pays étaient présents en Sous-Préfecture de Valenciennes. Les maires des communes de Valenciennes, Anzin, La Sentinelle, voire des représentants du premier magistrat comme à Denain, Saint-Amand-les-Eaux, Bruay-sur-l’Escaut, Condé-sur-l’Escaut, Saint-Saulve, Beuvrages, Raismes,  Quievrechain, étaient présents pour remettre le sésame. Souvent, l’intéressé était déjà connu de la municipalité ce qui semble logique compte tenu du degré d’insertion.

«  J’ai organisé durant ma carrière de nombreuses manifestations de ce type, mais à chaque fois cela m’émeut ! », conclut Christian Rock. Après 40 décrets de naturalisation en 2017 en Sous-Préfecture de Valenciennes, ce sont 70 dossiers passés en une seule fois ce mercredi 04 avril 2018, et dans les deux mois entre 15 et 30 nouveaux dossiers.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 4 avril 2018
Christian Rock Naturalisation
Christian Rock « chaque dossier de naturalisation est un cas individuel »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email