Comme chaque année, la fin de l’été marque la période de mobilisation pour le Téléthon. Une fois encore, le Valenciennois sera à la manoeuvre pour collecter le plus de fonds possible. Cette année est placée sous le signe de la « Victoire », un message fort véhiculé par Bruno Mouftiez, animateur Téléthon sur le Valenciennois (animation Bouchain 2017).

(Visuel Mortagne du Nord 2017)

Bruno Mouftiez : « Nous sommes dans une nouvelle ère »

L’AFM fête ses 60 ans cette année pour cette 32ème édition du Téléthon les 07 et 08 décembre 2018. «  Je participe à mon 28ème Téléthon, et mon 18ème comme animateur du Valenciennois »,  indique Bruno Mouftiez.

En premier lieu, il est important d’expliquer un message différent des autres années. En effet, la mise en avant de la recherche médicale dans l’espoir de… s’accompagne aujourd’hui de « Victoires » médicales.

Bien sûr, des essais cliniques pour la recherche médicale sont plus que jamais nécessaire et fondamentaux. Toutefois, des succès médicaux sont réels en 2018. « Nous sommes dans une nouvelle ère. Il y a des avancées médicales concrètes avec le recul nécessaire », estime Bruno Mouftiez.

Concrètement, les malades d’une myopathie congénitale myotubulaire, tout comme d’une sclérose latérale amyotrophique « bénéficient d’un traitement. Durant la cérémonie de lancement de cette campagne 2018, nous avons découvert une vidéo avec des témoignages de malades avant et après des nouveaux traitements, c’était bluffant ! », ajoute l’animation du réseau Valenciennois couvrant les deux intercommunalités.

D’autres « victoires » étaient déjà connues à travers tout ce qui relève de la  thérapie génique, c’est une stratégie thérapeutique qui consiste à faire pénétrer des gènes dans les cellules ou les tissus d’un individu pour traiter une maladie.

Voilà le sens de cette affiche sans visage, sans personne, juste quelques mains faisant un « V » avec leur doigts, lourd de sens et d’espoir ce visuel.

Le Téléthon sur le Valenciennois

Une première réunion de coordination s’est déroulée le mardi 16 octobre sur la commune de Maing. « En 2017, nous avons eu 60 communes (sur 82 sur le Valenciennois) participantes. Ensuite, des écoles, des associations, voire des particuliers peuvent s’inscrire directement. D’ailleurs, c’est intéressant pour la coordination, car cela permet plus de lisibilité dans les retours. Nous avons reçu plus de 80 contrats l’année dernière », précise Bruno Mouftiez.

En 2017, la collecte fut conséquente, 96 436 euros sur le Valenciennois pour un total de 461 582 euros dans le (Grand) Hainaut regroupant 4 arrondissements. « Ce sont les chiffres officiels de la collecte Téléthon 2017. Bien sûr, cela ne comprend pas les dons tout au long de l’année qu’il est possible de faire pour tous moyens à la convenance du donateur », précise Bruno Mouftiez.

« Je constate un nouvel engouement en 2018 », Bruno Mouftiez

L’équipe du Téléthon Valenciennois s’est renforcée avec l’arrivée de Françoise Chabanon, ancienne enseignante, avec des résultats à la clé. « Nous avons déjà une quinzaine d’établissements scolaires. Nous souhaitons toujours plus d’organisateurs d’événements », commente Bruno Mouftiez.

Chaque jour, l’animateur Téléthon du Valenciennois reçoit des dossiers d’inscription des communes « et il est nécessaire de bien préciser le lieu, et les horaires, de chaque manifestation. C’est très important pour l’organisation globale », pointe-t-il.

Plus précisément, cette année 2018 voit le retour d’organisateurs historiques « comme sur Bruay-sur-l’Escaut », souligne Bruno Mouftiez. Vous avez évidemment les incontournables «  comme Douchy-les-Mines assurant 30 heures pour cette opération, voire Neuville sur Escaut, la commune d’Anzin collectant toute l’année, Vieux-Condé également se lance dans un ambitieux 30 heures de manifestation, Maing sur 3 jours, voire Marly, mais également des établissements scolaires comme  La Sagesse, et le lycée Dampierre à Valenciennes, et même l’EPM de Quiévrechain avec la maison d’arrêt de Valenciennes« .

Beaucoup reste à faire avant le week-end des 07 et 08 décembre même « si ce de nombreuses manifestations se déroulent avant cette date. Nous avons déjà reçu, mardi dernier, notre 1er chèque du Téléthon 2018 par la ville de Trith-st-Léger (2170€) », poursuit l’animateur. Le département du Nord est important pour le Téléthon « nous sommes un peu le baromètre du Téléthon, si la tendance est forte sur le Nord, ce sera une bonne année pour la collecte », conclut-il.

Pour réussir cette édition 2018, voilà toute l’équipe du Téléthon du Valenciennois :

Bruno Mouftiez et sa compagne Anaïs Derche

06 85 05 67 40 / bmouftiez@afm-telethon.fr

Françoise Chabanon/Relation scolaire

06 52 24 66 10 / fchabanon@afm-telethon.fr

Pierre Chabanon/ Responsable administratif et financier

Joëlle Celliez/ responsable développement

Valérie Dubuche/coordonatrice des 4 secteurs du Grand Hainaut)

mais aussi, Christophe Seuron, Thomas Abraham, et Alban Ledrole.
Voici les date de permanence prévu au local 21 rue Camélinat :
Samedi 27 Octobre du Matin 9h/12h sur rendez-vous l’après-midi
Samedi 3-10 et 17 Novembre du Matin 9h/12h sur rendez-vous l’après-midi

Plus d’infos sur https://www.afm-telethon.fr/ et la page Facebook local : https://www.facebook.com/telethon59h.valenciennois.denaisis.amandinois/

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 22 octobre 2018
Bruno Mouftiez Téléthon
Le Téléthon 2018 en mode « Victoire »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email