Ce mardi 12 mars 2019, une signature protocolaire pas comme les autres a eu lieu, au sein de la salle Claude Berri, sur le site minier de Wallers Arenberg. En effet, pas moins de huit intercommunalités sont venus signer un accord clé avec la Banque des Territoires, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires : « La Banque des Territoires doit être un catalyseur du changement »

Cette signature s’inscrit dans le prolongement de la signature entre l’Etat et les territoires, en mars 2017, pour le Renouveau du Bassin minier. Coup d’éclat de la fin de mandat du dernier gouvernement, le 1er ministre Bernard Cazeneuve était venu conventionner en personne dans les Hauts-de-France afin de marquer un engagement fort pour cette résilience du Bassin Minier.

Nouvel acteur dans ce panorama institutionnel, la Banque des Territoires, fille comme la BPI de la Caisse des Dépôts et des Consignations, est née le 30 mai 2018. « La Banque des Territoires intervient sur ce Bassin Minier très spécifique à trois niveaux. Premièrement, elle conseille, et propose son ingénierie financière et territoriale. Ensuite, elle finance avec comme particularité de le faire sur le très long terme. Enfin, elle opère en partenariat avec Maison et Cités (Bailleur social ex SOGINORPA) en faveur du renouvellement de l’habitat minier. La Banque des Territoires doit être un catalyseur du changement », commente Olivier Sichel.

59 projets sont déjà identifiés sur le Bassin Minier et soutenus par la Banque des Territoires. Bien sûr, la rénovation de l’habitat minier constitue la colonne vertébrale de l’engagement de cette banque publique impliquée au plus près des projets sur les territoires. A ce titre, la Banque des Territoires est engagée aux cotés du bailleur social Maison et Cités, à hauteur de 34%, avec un objectif de 20 000 logements réhabilités en 10 ans.

« Nous avons besoin de vous », Salvatore Castiglione

Le Conseil régional des Hauts-de-France est plus que jamais partie prenante dans cette réhabilitation massive du Bassin Minier. « Cette réhabilitation s’inscrit également dans un accompagnement des acteurs du changement. Nous avons besoin de vous », souligne Salvatore Castiglione, le 1er vice-président du Conseil régional des Hauts-de-France.

« Nous avons été précurseur dans la rénovation des quartiers miniers », Jean-Marcel Grandame

Pour Valenciennes Métropole, Jean-Marcel Grandame, le vice-président en charge de cette thématique avait des atouts dans sa manche. En effet, l’exécutif communautaire de Valenciennes Métropole a investi le champ de la rénovation de l’habitat minier depuis longtemps, et sous plusieurs mandats. « Nous avons été précurseur dans la rénovation des quartiers miniers sur le territoire de Valenciennes Métropole (35 communes) », souligne Jean-Marcel Grandame.

« Cette signature se déroule au sein de ce site (Arenberg Creative Mine) symbole », Alain Bocquet

Chacun sait que ce puits de mine a fermé en 1989, que la fermeture était quasi acquise sauf que la mobilisation du maire de Wallers à l’époque avait donné un sursis à ce lieu chargé d’histoire. « Le tournage du film Germinal a définitivement sauvé ce site. Aujourd’hui, nous sommes passés de la mine charbon à la mine images. Des enseignants-chercheurs sont présents depuis l’ouverture du site réhabilité (septembre 2015). En septembre prochain, les premiers étudiants de l’université Polytechnique des Hauts-de-France seront présents sur cet ancien site minier », indique Alain Bocquet, président de la Porte du Hainaut (47 communes).

Les autres intercommunalités signataires représentent l’arc du Bassin Minier, Béthune-Bray Artois Lys Romane, Douaisis Agglo, Hénin-Carvin, Lens-Liévin, de la Communauté de communes de Coeur d’Ostrevent, mais également les institutions incontournables comme les Départements concernés (Nord et Pas de Calais) et le Conseil régional des Hauts-de-France.

Enfin, au nom du Préfet de région, Cécile Dindar, la secrétaire générale pour les affaires régionales auprès du préfet de la région Hauts-de-France (SGAR), rappelle que « la Préfecture est engagée depuis deux ans sur la rénovation du Bassin Minier. Cette signature est un reflet d’une République contractuelle. A cet égard, nous observons l’émergence de projets sur tous les sujets ».

Si l’engagement de l’Etat concernant le Renouveau du Bassin Minier date de mars 2017, la signature pour la concrétisation opérationnelle entre le gouvernement et les collectivités territoriales, et mécaniquement les communes du Bassin minier, se passait mardi dernier du coté d’un ancien site minier réhabilité !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 13 mars 2019
Bassin minier La Banque des Territoires Mission Bassin Minier Olivier Sichel
La renaissance du Bassin Minier passe par le soutien de la Banque des Territoires
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email