L’objet de ce Relais Handicap à l’Université Polytechnique Hauts-de-France, inauguré officiellement par Axel Kahn ce lundi 25 mars 2019, est avant tout d’assurer un temps de d’écoute et de rebond, un passage nécessaire pour repartir.

Abdelhakim Artiba : « Un relais destiné aux personnes handicapées, qu’ils soient membres du personnel ou étudiants au sein de l’UPHF ».

Dans l’immense majorité, le besoin de rencontre d’une oreille attentive est révélatrice, car  les besoins sont souvent liés à des problématiques personnelles. C’est pourquoi, la mise en place d’un Relais Handicap, au rez-de-chaussée du bâtiment Watteau de l’UPHF dans un lieu passant, remplit le critère de discrétion indispensable à cette initiative. Dès l’entrée dans cet espace dédié, Redoine Abdoune souligne : « Cet espace assure la protection de la confidentialité des échanges. Nous avons plusieurs salles pour accueillir les personnes en situation de handicap ».

Evidemment, le plus dur est peut être de pousser la porte pour exposer ses besoins, et ses attentes. Face à cette difficulté, l’Université de Valenciennes « dès 2012 lance une politique dynamique envers les agents, enseignants et étudiants handicapées grâce à l’ancien président Mohamed Ourak. Dans cette optique, un plan d’accompagnement de l’étudiant handicapé a été validé. Puis en 2015, nous avons lancé notre 1ère édition de la semaine Handi’Week. Enfin, un référent handicap a été nommé depuis 2016 au sein de l’Université (Redoine Abdoune) », ajoute Abdelhakim Artiba.

Le référent handicap au sein de l’UPHF a piloté cette visite où l’écoute sera possible, mais également la constitution ô combien difficile d’un dossier administratif comme pour la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), un aménagement de poste, voire toute autre problématique transversale pour une personne handicapée.

Cette semaine Handi’Week sera marquée également par une signature importante entre l’Université Polytechnique Hauts-de-France et le FIPHFP (fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique).

« Un relais est un lieu pour un arrêt momentané », Axel Kahn

Comme pour sa conférence magistrale, Axel Kahn a toujours une hauteur de vue, un temps de réflexion philosophique : « Un relais est un lieu pour un arrêt momentané. Ce Relais Handicap matérialise cette étape avant de rebondir, de repartir ».

Fort de cette inauguration, le président de l’UPHF a fait l’annonce d’une potentielle «Journée nationale des Relais-Handicap sur Valenciennes » dans le cadre de la 6ème semaine Handi’Week.

Le message est simple, même si l’agent ou l’étudiant ne pousse la porte qu’une seule fois, sa situation n’est pas plus compliquée après qu’avant de rencontrer un membre du Relais Handicap !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 26 mars 2019
Abdelhakim Artiba Axel Kahn Redoine Abdoune UPHF
Le Relais Handicap prend sa place à l’UPHF
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email