La phase 2 du déconfinement implique également un retour à la normale dans de multiples domaines. Le transport public, gratuit pendant toute la période de confinement jusqu’au 11 mai, est redevenu payant en toute logique. Pour autant, ce retour en mode classique nous permet de revenir sur un débat récurrent durant cette campagne municipale 2020, la gratuité des transports publics quel que soit l’âge de l’usager.

Que fera le prochain Président du SIMOUV ?

Le retour du transport public (avec le port du masque obligatoire) gratuit en dessous de 25 ans, mais payant pour tous les autres, nous permet de remettre sur la table la gratuité totale du transport public dans le Valenciennois.

A l’image de l’agglomération de Dunkerque où depuis presque 2 ans la gratuité totale du transport public a été mise en place, les candidats aux municipales 2020 dans le Valenciennois ont pris à bras le corps ce sujet ô combien social et écologique.

En effet, quel que soit l’obédience politique, une majorité écrasante de candidats à la municipale dans les 82 villes de Valenciennois ont milité avec force pour une gratuité pour tous !!! De plus, cette volonté politique était bien avant l’arrivée du Covid-19 dont nous savons tous l’effet moteur sur un transport plus écologique, les modes doux notamment, mais également gratuit à travers pour le tramway et le bus !

Quelle gouvernance au Simouv ?

Il revient de facto au prochain exécutif du SIMOUV d’aborder avec les élus communautaires délégués, déjà convaincus pour certains, de mettre en oeuvre cette gratuité si les finances publiques sont compatibles avec cette demande sociale !

En décembre 2019, Laurent Degallaix a publiquement déclaré devant le conseil communautaire de la CAVM, un peu médusé, que la Présidence du SIMOUV devait revenir à Valenciennes Métropole par souci d’alternance, une présidence de prestige à proposer permettant surtout, et avant tout, de négocier des voix pour assurer le Président sortant de sa réélection. C’est d’abord de la politique pour la conquête du pouvoir, ensuite nous parlons seulement de l’action publique en faveur du transport. La politique, les soutiens à une candidature, ce n’est pas l’école des fans, c’est donnant donnant avec une coquette indemnité à la clé !

Toutefois, en décembre 2019, le jour de la candidature de Sébastien Chenu sur la commune de Denain, le microcosme politique voyait déjà Anne-Lise Dufour battue, maire de Denain, et Présidente du Simouv en exercice ! La conséquence politique eut été une place de choix vacante… ! Force est de constater que Sébastien Chenu fut battu par l’édile de Denain en place dès le 1er tour avec une abstention moins prégnante que dans les autres communes du Valenciennois.

Donc, quelle sera en coulisse la négociation entre les intercommunalités et la lutte d’influence politique ? Ce combat sera l’enjeu principal pour l’installation du nouvel hémicycle du SIMOUV en juillet prochain.

En effet, compte tenu du second tour le 28 juin, d’une semaine d’installation des 13 conseils municipaux sur les 2 EPCI, les votes pour l’élection des 2 nouveaux présidents au sein de Valenciennes Métropole et de la Porte du Hainaut, et dans la foulée les organes représentatifs communautaires ; nous pouvons raisonnablement dire que les syndicats des déchets, ECOVALOR, le SIAVED, mais aussi le syndicat de l’aéroport de Valenciennes Denain, et la présidence phare du SIMOUV s’installeront courant juillet. Un combat politique sans merci s’opérera d’ici là avec l’espoir d’une gratuité du transport public pour tous les Valenciennois le plus rapidement possible.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 8 juin 2020
SIMOUV transport public
La gratuité du transport public, c’est pour quand ?
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email