Cette année marque le 80ème anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940 par le Général de Gaulle. Un temps mémoriel important pour toutes les générations, passées pour un vécu personnel ou familial, et futur pour cet indispensable trace indélébile dans une histoire partagée, tout ce qui fait société sur le sol français.

Michel Chpilevsky : « L’appel du 18 juin n’était pas le texte d’un soir ! »

Pour cette cérémonie importante, le maire de Valenciennes, et des élus du nouveau Conseil municipal installé étaient présents sur la Place éponyme à Valenciennes. Arrivé en plein confinement le 30 mars dernier, le Sous-Préfet de Valenciennes, Michel Chpilevsky, était évidemment présent au nom de la parole de la France, et de son présent si vivace. Charles de Gaulle est aussi décédé en 1970, le 09 novembre, c’est presque un triple anniversaire que célèbre cette journée de commémoration.

Après la lecture de l’appel du 18 juin par le Président du Comité d’entente patriotique, le nouveau Sous-Préfet de Valenciennes rappela ce que la France doit à Charles de Gaulle. « Le Général de Gaulle fut le premier à s’opposer à l’armistice, à refuser une défaite pas définitive, car cette guerre est mondiale. L’appel du 18 juin n’était pas le texte (non enregistré par la BBC) d’un soir, mais celui de la France libre. Peu l’ont entendu cet appel du 18 juin, mais la force de ce message a posé les bases de la France libre », déclare Michel Chpilevsky.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 18 juin 2020
18 juin 1940 Valenciennes
18 juin 1940 – 18 juin 2020
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email