En expérimentation depuis 2019, le Service National Universel poursuit son déploiement pour une généralisation en 2021. Cette mise en oeuvre passe notamment par Valenciennes en 2020, et plus précisément sous la houlette de l’ENTE (Ecole Nationale des Techniciens de l’Equipement). Retour sur une semaine Utile pour une dizaine de jeunes engagés dans un SNU, la programmation fut intense.

L’intérêt général, mais également la découverte d’une activité

Peu connu par le Grand public, le SNU propose aux jeunes de 15 à 17 ans une diversité imposante dans les MIG (Mission d’Intérêt Général). Presque 30 possibilités comme les comportements qui sauvent, voire assistance aux forces de l’ordre, sans oublier les soldats du feu, la pratique sportive ou encore d’une cruelle actualité…la gestion d’une crise sanitaire. Dans ce panel très riche, une MIG se distingue sur son volet écologique.

En effet, l’ENTE propose une MIG sur l’environnement, la biodiversité, etc., en partenariat avec la ville de Valenciennes. Après un accueil en Sous-Préfecture de Valenciennes le lundi 17 août, les jeunes ont pu découvrir le système éprouvé, et très écologique, de chauffage de l’hôtel de ville de Valenciennes grâce au réemploi des eaux usées. Ce dernier date déjà de 2009 ce qui démontre une fois de plus l’esprit innovant de la municipalité.

Ensuite, le mardi 18 août a permis aux jeunes de partager un moment solennel aux Monuments aux Morts, puis dans l’après-midi, et toute la journée du mercredi 19 août, de participer à une opération d’éradication des espèces invasives sur le site du Vignoble, le poumon vert de la commune. C’est un chantier au long cours compte tenu d’une présence massive d’espèces très envahissantes et nuisibles à la coexistence entre les acteurs naturels.

Le jeudi 20 août, les jeunes engagés dans le SNU ont découvert la manette pédagogique au sein de la Sous-Préfecture de Valenciennes. De la théorie à son application sur le terrain avec une mise en oeuvre  dans les centres sociaux de Valenciennes comme celui du Faubourg de Cambrai. Point de doute, la pratique demeure le meilleur vecteur de communication.

Enfin, le vendredi 21 août fut consacré de nouveau à ce chantier d’éradication des espaces invasives sur le site du Vignoble. Ce dernier a d’ailleurs marqué les esprits des participants.  » Mon lycée a fait la promotion du SNU et je me suis engagée. Cette semaine de Mission d’Intérêt Général a été le début de l’aventure. Curieuse de nature, j’adore apprendre de nouvelles choses. Très intéressée par la biodiversité, j’ai choisi sciemment l’ENTE. L’enseignement de l’écologie aux petits du centre socioculturel au travers de la mallette de jeux pédagogique a été une expérience qui m’a enthousiasmée. Prendre la parole en public, transmettre un savoir sur un sujet qui me touche a été une expérience que je garderai longtemps en mémoire. Je suis heureuse également d’avoir pu participer, dans un très bel esprit de cohésion, au chantier d’éradication d’espèces invasives. L’exercice était assez fatiguant, mais gratifiant », souligne Coraline.

« Comme une 1ère expérience professionnelle», Hugo

Ce SNU a également une vertu remarquée pour tous les participants. Parfois plus concret qu’un stage, il peut constituer une première dans une vie active.  » En juillet 2019, j’ai intégré la première phase de dispositif : le séjour de cohésion. Pour ma Mission d’Intérêt Général, j’avais à cœur de trouver une mission dans l’environnement. Cette semaine a été très enrichissante, j’ai endossé le rôle d’ambassadeur auprès de jeunes enfants d’un centre socioculturel en les sensibilisant, de manière ludique, à l’environnement et au développement durable. J’ai réalisé que, pour faire passer un message et captiver l’attention, il était important d’adapter son langage en fonction de la cible à laquelle on s’adresse. Cette MIG a été très enrichissante, elle m’a permis de nouer de nouvelles relations et a été comme une première expérience professionnelle. Cela s’est avéré précieux pour moi, surtout après la période de confinement que nous avons connue », précise Hugo.

« Partage de valeurs, engagement citoyen, activités au service de l’intérêt général, goût de l’effort … : l’ENTE est fière de l’engagement, du dynamisme et du travail accompli au cours de cette MIG par cette équipe de jeunes volontaires à qui elle souhaite une belle rentrée scolaire … », conclut Franck Mundubeltz, en charge entre autres des partenariats à l’ENTE.

Corentin, Lilian, Manon, Jenny, Candice, Kylian, Coraline, Hugo, Coraline … ont entre 15 et 17 ans et ont choisi de donner un peu de leur temps et beaucoup de leur énergie pour cette Mission d’Intérêt Général à Valenciennes dans le cadre du Service National Universel. Une belle façon de s’impliquer avant une rentrée atypique en septembre 2020, le sens de l’engagement sera d’ailleurs un précieux allié… à ce stade !!!

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 24 août 2020
ENTE Service National Universel SNU Valenciennes
Le SNU en pratique avec l’ENTE
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email